Amnesty International s’entretient avec les Diables rouges sur les droits humains au Qatar | Coupe du monde 2022


Les Diables Rouges ont été informés lundi des enjeux des droits de l’homme liés à la Coupe du monde 2022. Outre les graves violations et atteintes aux droits de l’homme recensées par Amnesty International, les réformes mises en place ces dernières années ont également été expliquées.

En outre, le rôle du football et les possibilités qu’offre l’attention mondiale à travers la Coupe du monde pour apporter des changements positifs pour les droits de l’homme dans la région ont également été discutés.

« Je pense que c’est bien d’en parler, ce sont des choses dont il faut discuter. Il ne faut pas avoir peur de parler, même si on est là avant tout pour jouer au foot », a déclaré le capitaine Eden Hazard.

Amnesty International : « Nous sommes reconnaissants à la Fédération belge de football pour cette initiative. Les joueurs et le staff ont semblé manifester un réel intérêt pour la situation des droits de l’homme et la situation des travailleurs invités au Qatar. C’est grâce à ce véritable engagement que le changement est possible dans le pays. »