Blessures coûteuses : 20 % de blessures en plus dans les meilleures compétitions européennes à un prix record | Football étranger


La saison 2021-2022 a enregistré 20% de blessures en plus dans les 5 grandes compétitions européennes de football que la saison précédente. Cela a rapporté aux clubs un coût sans précédent de 610 millions d’euros, selon une étude du groupe d’assurance britannique Howden. Le PSG, notamment, à qui Neymar et Sergio Ramos ont longtemps manqué, a dû puiser dans ses poches.

Alors que les craintes de blessures dues au calendrier de football surchargé sont à leur apogée, le groupe d’assurance britannique Howden note l’énorme augmentation des blessures par rapport à la saison dernière.

La recherche s’est limitée aux compétitions des 5 plus grands pays du football : Angleterre, Espagne, Italie, France et Allemagne.

Premier League le plus de blessés, le PSG le plus de dépenses

Le coût total pour les clubs : un montant record de 610 millions d’euros.

Howden est arrivé à cette somme en calculant : pour toutes les blessures, multiplier le nombre de jours d’indisponibilité d’un joueur par les frais quotidiens qu’un club paie à ce joueur.

La Premier League a vu couler le plus d’argent : 219 millions d’euros. C’était donc la compétition la plus sujette aux blessures avec 1 231 blessés (contre 938 en ’20-21′). Chelsea a eu le plus de victimes avec 97 cas, tandis que Manchester United a eu le plus de coûts.

La Liga suit à la deuxième place avec 130 millions d’euros, tandis que le championnat d’Espagne avec le Real Madrid (40,3 millions d’euros pour le plus grand nombre de blessés : 114) et le FC Barcelone (33,2 millions d’euros) 2 équipes dans le top 3 a des clubs qui avaient cracher le plus.

Le club qui a perdu le plus d’argent à cause des blessures est le PSG. Ses footballeurs blessés ont coûté 40,7 millions d’euros aux champions de France. Neymar a été absent pendant 110 jours la saison dernière, Sergio Ramos a été absent pendant presque une saison complète et les autres joueurs vedettes, tels que Messi et Veratti, n’ont pas non plus été épargnés.

Hazard est le cas de blessure le plus célèbre du Real Madrid, qui était en tête de liste la saison dernière avec 114 cas.

Le calendrier chargé comme moteur

Le calendrier chargé fait des ravages, semble-t-il.

Avec la Ligue des Nations, l’UEFA a prévu des matches internationaux supplémentaires. Dans une saison où l’impact du Covid a été encore plus important (matchs reportés, joueurs en quarantaine ou malades,…) les matches se sont succédés à un rythme effréné.

Et ça promet de s’aggraver : en prévoyant une Coupe du monde en pleine saison, l’horaire de travail des footballeurs est surchargé. Les matchs européens s’enchaînent maintenant rapidement, les matchs de coupe doivent se jouer, les compétitions ont commencé plus tôt, les matchs internationaux, … Les joueurs n’ont guère de repos.

La FIFPRO, le syndicat des joueurs, demande donc une nouvelle réduction de la charge de travail. Il souhaite à la FIFA une période de repos d’au moins quatre semaines entre deux saisons et une autre d’au moins deux semaines au cours de la saison.

Lukaku a également été blessé à Chelsea, le club le plus sujet aux blessures de la Premier League la saison dernière.