Club de Bruges, roi des transferts à long terme : « S’ils le veulent, ils surpassent tout le monde » | Jupiler Pro League


Le Club de Bruges fait-il valser ses prétendants au titre cette année ? Sur le marché des transferts, le champion national cherchait une nouvelle fois une injection de qualité. Avec succès. « Je pense que le Club est moins vulnérable que la saison dernière », sonne De Tribune. Et cela alors que les solides titulaires Charles De Ketelaere et Noa Lang cherchent un départ.

« Je crains pour la compétition que le Club de Bruges ne soit plus fort que l’an dernier », les mots sinistres de Peter Vandenbempt – pour 17 équipes en tout cas – en disent long.

Le champion national avait déjà le meilleur noyau et a ajouté Ferran Jutgla, Cyle Larin et Casper Nielsen. « Il y a maintenant beaucoup de richesses », explique Wim De Coninck.

« Ce ne sera pas facile de contenter tout le monde, même si De Ketelaere et Lang partent. Au milieu de terrain, c’est une lutte pour les places. Il sera difficile de faire les bons choix là-bas, même s’il y a aussi beaucoup de matches à venir. . « 

« Pour moi, le Club est clairement le favori pour le titre. Je pense qu’il est moins vulnérable que la saison dernière », ajoute Vandenbempt.

Jackpot Charles De Ketelaere

Cependant, les devoirs du Club de Bruges ne sont pas encore terminés. Charles De Ketelaere a une jambe dans l’avion pour Milan. Si Lang partait également, il y aurait un goût immédiat de créativité à l’avant.

« De Ketelaere est une grosse perte », déclare De Coninck. « Ce n’est pas pour rien qu’il y a autant de clubs intéressés. Le Club de Bruges peut plus ou moins gagner le jackpot avec lui. »

35 millions d’euros : un montant utopique pour de nombreux clubs belges. C’est précisément ce qui fait du Club de Bruges le roi des transferts à long terme : « Le Club peut – s’il le veut – surpasser tout le monde dans ce domaine. »

Noa Lang a déjà donné sa grande interview d’adieu.

Pierre Vandenbempt

Et puis il y a « l’affaire » Noa Lang. « Il a déjà donné sa grande interview d’adieu à HLN », rigole Vandenbempt.

« Peut-il se ressourcer pour une autre année dans une compétition qu’il pense être bien en deçà de sa valeur ? Je me demande. En Supercoupe, il a été exemplaire en termes de mentalité de compétition et d’engagement. Il cherche un transfert. »

On ne sait jamais dans le football, donc ce seront des mois d’été chargés, même pour le roi des transferts.

Écoutez l’épisode complet de The Tribune: