Danny Buijs à propos du licenciement chez KVM: « Je l’ai vu venir dès le début de la saison » | Jupiler Pro League


Quatre mois et 12 matches : c’est le temps qu’a duré l’aventure de Danny Buijs au KV Mechelen. Le Néerlandais n’a jamais vraiment mis le train sur les rails et se sentait mouillé depuis un moment.

« En fait, je l’ai vu venir dès le début de la saison. J’avais déjà le sentiment que cela pourrait arriver à quelques reprises », avoue Buijs au NOS et à ESPN. « Deux autres entraîneurs avaient déjà été licenciés, en partie parce que 3 clubs sont directement relégués cette année. »

Buijs ne jette pas la pierre à KVM après son limogeage. « Bien sûr, je suis aussi déçu, mais je sais aussi que cela en fait partie. Je pense qu’il est important de se regarder d’abord dans le miroir, avant de blâmer quelqu’un d’autre. Bien sûr, je me demande ce que j’aurais pu faire différemment. « 

« Par exemple, j’ai commencé la saison de manière très désordonnée. Cela était également dû à toutes sortes de changements au sein du club et vous ne pouvez pas toujours faire quelque chose à ce sujet. Mais j’aurais pu être un peu plus serré. »

Le départ du directeur technique Tom Caluwé au Club de Bruges n’a pas non plus aidé, selon Buijs. « Et avec des matches contre le Club de Bruges, Anderlecht et AA Gent au programme. Alors vous savez que ça peut redevenir agité si nous n’obtenons pas de points. »

Buijs a de bons souvenirs du KV Mechelen. « C’est un très beau club. Je recommande à tous les fans de football d’aller voir Malines. L’ambiance footballistique qui y règne est vraiment particulière. »