Hendrik Van Crombrugge : « Nous sommes assez profonds, nous n’avons pas à être stupides à ce sujet » | Ligue de conférence


Après le 1 sur 12 dans sa propre ligue, Anderlecht est allé à Bucarest avec pas mal de doutes, où le Steaua jouera ce soir un match de Conference League. Le gardien Hendrik Van Crombrugge réalise très bien qu’il doit être meilleur avec les Violet & Blanc. « Et il est de notre responsabilité de faire quelque chose à ce sujet », a-t-il déclaré à Sporza.

Anderlecht veut poursuivre son bon départ en Europe à Bucarest. Que sait le gardien Hendrik Van Crombrugge de l’adversaire du Steaua ? « Que c’est un grand club de tradition avec un riche passé, où ça va un peu moins maintenant », précise Van Crombrugge.

Reconnaissable? « Oui, leur histoire ressemble peut-être un peu à la nôtre en ce moment. Notre parcours européen jusqu’à présent a été bon. Tirons-en confiance et essayons de continuer dans cette voie », déclare le gardien, qui est conscient qu’il a été une maigre bête ces dernières semaines dans sa propre compétition.

« Nous sommes assez profonds, nous n’avons pas à être stupides à ce sujet. 1 sur 12, c’est carrément mauvais. Les qualifications et un bon parcours européen peuvent toujours se faire au détriment de quelques points, mais maintenant il y en a trop à perdre. le moins de points possible sur le reste. »

Je comprends la critique. Je serai le premier à admettre que c’est trop peu.

Hendrik Van Crombrugge

Après Westerlo, Lior Refaelov a parlé d’un manque d’engagement, le président Wouter Vandenhaute s’est également adressé au groupe de joueurs. « Un manque d’effort, je ne sais pas trop. Mais on est parfois « débordés » par des équipes qui montrent plus « Sturm und Drang ». Ce n’est pas nouveau et ça reste un point de travail. »

« Je garderai ce que le président a dit en privé. Mais en termes généraux, le message était que les joueurs doivent prendre leurs responsabilités et il a raison. »

« Je comprends la critique. Je suis le premier à admettre que c’est trop peu. Mais les mots sont une chose. Maintenant, nous devons répondre par des actions pour réduire à nouveau l’écart de points. Certes, si nous ne sommes pas supérieurs en qualité, nous le ferons. Je dois compenser cela par du travail et de l’engagement, sinon ce sera difficile. »

Hendrik Van Crombrugge

« C’est surtout chez les joueurs »

Le début de saison d’Anderlecht semblait prometteur, mais il n’en reste plus beaucoup pour le moment. Comment le nouvel entraîneur Felice Mazzu gère-t-il cela ? « Je pense qu’il a suffisamment d’expérience pour gérer les moments moins importants », déclare Hendrik Van Crombrugge.

« Le staff a apporté une nouvelle façon de travailler et une nouvelle philosophie au sein du club. Cette approche a déjà en partie payé avec un bon début de compétition. Maintenant, les choses vont un peu moins bien, même si rien n’a changé dans le façon de travailler Ensuite, c’est surtout chez les joueurs. »

« Il est de notre responsabilité de faire quelque chose à ce sujet. Nous n’avons pas à faire de trop grandes déclarations. Avant tout, nous devons être très humbles, travailler dur et assurer un revirement sur le terrain. »

« Nous voulons tous que ce soit une réussite. Nous ne paniquons pas encore, mais nous réalisons que la situation est urgente. Il est important de prendre des points maintenant. Nous le voulons tous. »