Ives Serneels reste prudent après le tirage au sort des barrages : « Nos chances sont à 50/50 » | Flammes rouges


« Bien sûr que tout le monde aurait aimé jouer à domicile le plus possible », Ives Serneels revient sur le tirage au sort des Red Flames.

« Nous devons aller au Portugal, nous connaissons cette équipe après avoir joué plusieurs fois contre eux. Ces matches étaient toujours très serrés. C’est une équipe en pleine croissance dans le football féminin, avec des jeunes très talentueux. Le Portugal est un peu comparable à la Belgique. »

Si l’équipe d’Ives Serneels réussit à éliminer le Portugal, alors un duel avec l’Islande au deuxième tour l’attend à domicile. Lors du dernier Championnat d’Europe, la Belgique a fait match nul 1-1 face à l’Islande qui, contrairement aux Flames, n’a pas survécu à la phase de poules.

« Puis tout le monde a pensé trop vite que l’Islande pouvait être battue. On sait que c’est une équipe très raide avec beaucoup de qualités individuelles. Il faudra être bon si on veut se qualifier pour la Coupe du monde », juge Serneels.

« Nous avons pu tirer des équipes plus fortes, mais aussi moins fortes », Justine Vanhaevermaet partage son sentiment mitigé sur le tirage au sort. « L’Islande est un très bon adversaire, heureusement nous pouvons jouer à domicile. »

Vanhaevermaet n’a pas oublié la précédente confrontation avec les Islandaises (1-1-). « Tout ne s’est pas bien passé pour nous au Championnat d’Europe, donc nous pouvons faire beaucoup mieux à cet égard. Les supporters et l’avantage du terrain nous donnent un énorme coup de pouce. »

Mais le Portugal doit d’abord obtenir la hache. « Si on est bien, on devrait battre le Portugal. Même si le football reste et que tout est possible dans un match », reste-t-elle prudente.

Le 6 octobre, les Red Flames joueront dans et contre le Portugal, le 11 octobre le match contre l’Islande suivra dans leur propre pays.