Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, également acquitté en appel dans l’affaire des droits TV | le foot


L’affaire porte sur la vente des droits médias de plusieurs tournois de la Coupe du monde et de la Coupe des confédérations. La chaîne de télévision beIN Media Group, contrôlée par Al-Khelaïfi, a négocié avec la FIFA les droits de diffusion en Afrique du Nord et au Moyen-Orient pour les Coupes du monde 2026 et 2030.

Au cours de ces négociations, Valcke, alors secrétaire général de la FIFA, aurait trouvé un appartement en Sardaigne avec l’aide d’Al-Khelaïfi.

Valcke a été condamné par un tribunal suisse en octobre 2020 à une peine de prison avec sursis de 120 jours. Al-Khelaïfi a été acquitté.

Tous deux risquaient une peine de prison effective de cinq ans. Le parquet suisse a fait appel de cette décision quelques mois plus tard et a requis 28 mois de prison pour Al-Khelaïfi et 35 mois pour Valcke.

Al-Khelaïfi a de nouveau été acquitté aujourd’hui, mais Valcke a de nouveau été condamné à 11 mois de prison avec sursis pour « corruption passive » et « faux ».

Valcke avait précédemment été reconnu coupable de falsification de documents liés aux droits de diffusion de la Coupe du monde en Italie et en Grèce, une accusation secondaire.