OH Leuven profite d’une solide deuxième mi-temps au KV Courtrai | Jupiler Pro League 2022/2023


Comme mentionné, c’est le KV Courtrai qui a démarré avec le plus d’enthousiasme. Dylan Mbayo a notamment été un fléau pour la défense de Louvain avec sa rapidité.

Il n’y avait plus qu’à essayer pour l’équipe locale, qui est entrée dans le vestiaire sans buts. Le match a commencé lentement après la pause. L’OH Leuven a obtenu plus de temps au ballon et a ainsi pu déterminer le jeu lui-même à partir de l’heure. Maertens a d’abord donné un coup de pied au gardien Ilic mais a eu plus de chance quelques minutes plus tard, sorti au second poteau.

Courtrai savait que c’était nécessaire et a forcé une vraie grande chance pour Dion De Neve, qui n’a botté le ballon que pour Cojocaru.

Le rapide al-Taamari a fait un usage acharné de la défense avant un peu plus tard, a traversé le terrain et a enregistré le score final.

Raphael Holzhauser, le nouveau meneur de jeu de Louvain, a dirigé dans son style reconnaissable, s’enfonçant souvent profondément pour réclamer le ballon et de là pour trouver de l’espace dans le dos de la défense de Courtrai. Certainement des aperçus du Holzhauser d’il y a deux ans, bien que Louvain n’ait pas eu besoin de lui pour marquer.

Mathieu Martens (OHL): « Un sentiment au top de pouvoir débuter la compétition avec trois points. Gagner le premier match est très important car nous n’avons pas le programme le plus simple (Westerlo, Anvers, Club Bruges, Standard, ndlr). »

« Pendant la première mi-temps, nous avons osé moins jouer au football et prendre des risques. En deuxième mi-temps, nous avons joué avec plus de confiance et puis vous voyez que nous sommes très forts avec le ballon. »

Louis Patris (OHL): « En première mi-temps, il y a eu deux moments anxiogènes, mais finalement sans conséquences. Pour le reste du match, nous avons réussi à mettre en place des attaques. Nous sommes bons en défense. Nous avons su bien nous adapter à Ewoud (Pletinckx, éd. ) , le nouveau. »

Kristof D’Haene (Courtrai): « C’est un sentiment mitigé. Nous commençons très bien avec une pression élevée devant, puis nous forçons la plupart des occasions mais ne marquons pas. C’est une loi dans le football : si vous ne marquez pas, vous ne pouvez pas gagner. »

« Il n’y a pas de pression sur Seraing juste avant le match de la semaine prochaine, mais nous devons viser les trois points. Chaque point sera important cette saison. »

Marque d’urgence (OHL): « Notre construction n’était pas bonne au début, jusqu’à la deuxième partie de la première mi-temps ce n’était pas bon, puis nous avons commencé à attaquer. Petit à petit on l’a ramassé puis on a repris le match. Après cela, il ne restait plus qu’à attendre les opportunités qui s’étaient jouées et à attendre de les terminer.

Karim Belhocine (Courtrai): « En première mi-temps, nous avons eu dix occasions contre deux à OHL. Nous avons également mis une pression élevée et réalisé des récupérations élevées. Malheureusement, nous n’avons pas pu marquer cela. Ensuite, nous avons perdu un peu d’agressivité et OHL a réussi à s’en sortir. En deuxième mi-temps, nous avons commencé à jouer différemment parce que cette haute pression ne peut pas être maintenue, mais nous étions moins agressifs et même un peu passifs. »

« Le match de la semaine prochaine sera important, tout comme les matchs d’après. Il ne faut pas mettre trop de pression sur ce match, il faut le jouer et le gagner. Le championnat est encore long et nous avons déjà montré de belles choses.