Red Flames prêts pour une tâche difficile : « Underdog ? Oui, donc nous n’avons rien à perdre » | Flammes rouges


Avec un duel face au grand favori français, les Red Flames font face à un rendez-vous important au Championnat d’Europe. Une tâche difficile, mais ils ne jettent pas encore l’éponge. « On ne va pas s’attaquer au match contre la France pour limiter la casse. »

Le gardien Nicky Evrard a été la star des Red Flames lors du match d’ouverture face à l’Islande. Avec un penalty arrêté, elle était de valeur or. « Est-ce que c’était mon meilleur match ? Je ne sais pas. Après les matchs d’entraînement contre l’Angleterre et la Norvège, j’étais également satisfaite », dit-elle. « Nous devons emporter les points de travail avec nous. »

Elle devra certainement se montrer à nouveau face à la France. Le grand favori a fait une déclaration en écartant l’Italie 5-1. Evrard se rend compte que ce sera une mission difficile pour les Belges.

« Cela semble cliché, mais nous devons avant tout nous regarder. Nous devons jouer un football très réaliste, avoir un bon bloc et jouer au sein de l’organisation. Gardez les choses fermées », explique Evrard. « Tout le monde doit marcher jusqu’à ce qu’il tombe. »

Tout ce qui compte, c’est qu’on marque un point. Personne n’attend ça de nous. C’est un peu stimulant.

Nicky Evrard

« On est ici à un Championnat d’Europe. On ne va pas aborder le match contre la France pour limiter la casse, mais pour essayer de maintenir le nul et même de faire des cascades. Même s’il est toujours difficile de prédire comment va se dérouler un match. »

Tessa Wullaert a laissé entendre dimanche dans un sourire que les Belges pourraient devoir « parquer le bus » pour tirer quelque chose du feu contre la France. « La seule chose qui compte, c’est qu’on marque un point », souligne le gardien belge. « Personne n’attend ça de nous. C’est un peu stimulant. »

« Mais il faut être réaliste. La France est la favorite de ce Championnat d’Europe. Tout le monde a vu son match précédent. C’était super ce qu’ils ont apporté sur le tapis. »

Vangheluwe a parcouru un long chemin vers le Championnat d’Europe

Jody Vangheluwe a obtenu sa première place de base dans les Red Flames contre l’Islande. Le joueur du Club YLA a parcouru un long chemin pour atteindre le Championnat d’Europe. Harelbeek, 24 ans, a dû riposter après une grave blessure au genou.

« Les médecins m’ont dit qu’il y avait une chance que je ne joue plus au football. Mais je ne voulais pas l’accepter », dit-elle. « Je suis allé dans une bonne équipe de rééducation et ils m’ont aidé à retrouver la forme à court terme. »

« J’ai travaillé très dur tous les jours pour être ici. 6 fois par semaine, 4 heures par jour, avec le Championnat d’Europe en tête. C’est très bien que ce soit maintenant une réalité. Le point de départ contre l’Islande a été le moment de mon carrière jusqu’à présent. »

Ce n’est que dimanche soir au Manchester City Academy Stadium que Vangheluwe a disputé 90 minutes pour la première fois. « C’était un match difficile. Nous savions que l’Islande allait le jouer physiquement. »

Vangheluwe s’est montré contre l’Islande avec de superbes tacles – « ma marque de fabrique ». Peut-être qu’elle pourra le montrer à nouveau contre la France. « Ce sera difficile mais chaque match doit être joué. Nous ne nous abandonnons jamais. Oui, nous sommes les outsiders, mais nous voulons nous montrer. Tout le monde s’attend à ce que la France gagne, donc nous n’avons rien à perdre. »