REGARDER: Consternation face à l’intervention frappante du VAR: pourquoi Anderlecht a-t-il reçu un penalty et aucun but? | Jupiler Pro League


1-1, pas 1-1, mais 1-1 ! La confusion au Gaverbeek était grande. Le VAR a refusé le but d’Anderlecht en une seule fois, mais a plutôt infligé un penalty aux visiteurs. Pourquoi cette décision – malgré tout le tapage – était-elle la bonne ? Nous expliquons.

Chaos partout dans le Gaverbeek.

À la demi-heure, Fabio Silva apparaît au premier poteau et frappe le 1-1 indispensable pour Anderlecht. Mais l’euphorie des Portugais est de courte durée.

Le VAR doit revérifier la phase. Kristian Arnstad était hors-jeu, mais a-t-il influencé le stade ?

Oui, le but est refusé.

Pourtant Nicolas Laforge est appelé à l’écran par son confrère Lardot. On lui montre une phase antérieure, où Timothy Derijck pose son pied sur le tibia de Silva dans le grand rectangle.

Laforge met le ballon sur place, après quoi Silva peut encore faire 1-1.

La longue intervention a causé beaucoup de points d’interrogation pendant la phase, mais ensuite la décision du VAR d’accorder un penalty et non un but s’est avérée être la bonne.

Néanmoins, il y a toujours une discussion animée sur les réseaux sociaux au sujet de la couleur de la carte qui a été donnée à Derijck. Le numéro 4 est allé plein sur le tibia de Silva et a reçu un carton jaune pour cela.

Derijck lui-même pensait que c’était plus que suffisant. « Le joueur ne reste pas au sol et peut simplement continuer à jouer. Il tire et met sa jambe sous la mienne. »

« Si c’est jaune ou rouge, nous, en tant que football belge, devons regarder à l’étranger. Ce n’est jamais un penalty là-bas. Je pense que c’est une décision étrange. »