Tessa Wullaert veut éviter le scénario de 2017 : « Un bon départ est très important » | Championnat d’Europe de football féminin 2022


Les Red Flames sont prêts à terminer leur première mission de championnat d’Europe contre l’Islande demain. Tessa Wullaert veut éviter à tout prix une répétition du scénario de 2017 – une défaite dans le match d’ouverture -. « Nous ne devrions pas être trop impressionnés. »

Beaucoup d’encre a déjà coulé sur le stade dans lequel les Red Flames disputent leur premier match de Championnat d’Europe : le terrain d’entraînement de Manchester City. Mais pour l’ex-Citoyenne Tessa Wullaert, c’est comme rentrer à la maison.

« C’est un territoire familier. C’est agréable d’être de retour », dit-elle. « J’ai déjà reçu des messages de fans de City qui seront là demain. Ce sera agréable de les revoir. »

« Ce n’est pas un stade impressionnant, mais cela peut jouer à notre avantage. Ensuite, ce n’est pas trop écrasant. C’est dommage que ce soit l’un des plus petits stades. Il s’est vendu rapidement, donc ça va être une bonne ambiance. Mais ça aurait pu être un peu plus grand. »

En 2017, nous avons vu à quel point un bon départ est important pour prendre le courant avec vous.

Tessa Wullaert

En 2017, les Red Flames étaient anéantis par les nerfs lors du match d’ouverture de leur premier Championnat d’Europe. Résultat : une défaite 1-0 contre le Danemark. Ce scénario ne devrait pas se répéter contre l’Islande 5 ans plus tard.

« Nous avons vu en 2017 à quel point un bon départ est important pour prendre le courant avec vous », déclare également Wullaert. « Nous sommes prêts. Nous allons tout faire pour emporter les trois points avec nous. »

« Nous avons encore quelques joueurs dans l’effectif qui ont vécu le Championnat d’Europe en 2017, donc il faut préparer un peu les autres. »

« On ne peut que mettre en garde : ne soyez pas trop impressionné, utilisez vos qualités, gagnez en confiance… On va essayer de leur inculquer ça. »

Dans les matchs préparatoires, les choses ne se sont pas toujours bien passées pour les Flames. « Notre départ n’a pas toujours été bon. Nous avons appris de cela et en avons parlé. Demain, nous commencerons mieux. Nous ne pouvons pas nous fixer sur ces résultats. »

Serneels : « Je veux absolument gagner le premier match »

L’entraîneur national Ives Serneels est également heureux que le compte à rebours soit presque terminé. « Après toutes ces semaines de préparation, je pense que tout le monde est content de jouer un match », dit-il.

« Je m’attends à ce que les deux équipes examinent l’approche choisie au début. Mais nous savons aussi que l’Islande peut aller à l’encontre. »

Avec la France comme grand favori, une victoire contre son concurrent direct l’Islande serait un joli bonus. « Nous avons souvent dit que nous voulions gagner le premier match », a déclaré Serneels.

« Met die focus zullen we ook starten. Dan zien we wel hoe ver we raken. Ik verwacht dat we als team klaar zijn vanaf de eerste minuut. Ze moeten genieten van het mooie toernooi, maar er ook alles aan doen om hun ambities waar te faire. »