Tielemans : « Mes matchs passés avec les Diables étaient moins bons » | Ligue des Nations de l’UEFA


« Les 20 premières minutes contre les Pays-Bas ont été bonnes, nous étions seigneurs et maîtres », analysait Tielemans le match du week-end dernier. « Nous avons également eu quelques opportunités, mais l’intensité a soudainement diminué. Nous les avons laissés entrer dans le match. Nous n’avons pas assez bien défendu en équipe, je pense que c’était le problème. »

Y a-t-il un besoin de changement ? L’entraîneur optera-t-il pour une nouvelle tactique ? « Il peut essayer autre chose. Nous nous entraînons toujours tactiquement et obtenons ensuite des informations sur les adversaires et sur nos adversaires de la Coupe du monde. C’est à nous de devenir flexibles tactiquement, mais il faut aussi se rappeler qu’il faut avoir de l’intensité dans notre jeu. Nous devons nous battre les uns pour les autres. »

Tielemans a regardé le match depuis le banc, car l’entraîneur national ne lui a pas accordé de minutes de jeu. Il espère que contre la Pologne. « Je suis frais et j’essaie d’être prêt pour les matches. Bien sûr, je voulais aussi jouer contre les Pays-Bas, mais l’entraîneur fait des choix, c’est normal. »

Contre Lewandowski et co. Tielemans peut encaisser sa 50e sélection. Ses derniers matchs sous le maillot national n’ont pas été très convaincants. « Les gens attendent beaucoup de moi et c’est normal. Je suis encore plus exigeant envers moi-même », souligne Tielemans. « La saison dernière a été moins bonne que la saison d’avant, mais je ne vais pas tout remettre en question tout de suite. »

En mars, Tielemans a reçu le brassard de capitaine lors des matchs d’entraînement. « Ce n’étaient pas mes meilleures performances, mais elles n’étaient certainement pas catastrophiques non plus. Peut-être que les gens s’attendent à ce que je dribble tout le monde soudainement ? »

Un autre sujet de conversation était son avenir. Restera-t-il à Leicester ? « Je me sens bien là où je suis et j’ai encore un contrat là-bas. Mais c’est vrai qu’on parle. En tant que joueur, il faut parfois penser à soi et à sa carrière. Et puis il faut faire des choix. Peut-être que je vais prends-en un bientôt. »