Un an après les larmes, Serena Williams est de retour à Wimbledon : « J’ai eu beaucoup d’incertitudes » | Wimbledon


Serena Williams (40 ans) disputera son premier tournoi en simple en un an à Wimbledon la semaine prochaine. S’adressant à la presse samedi, la 23 fois vainqueur du Grand Chelem a admis qu’elle avait beaucoup d’incertitude quant à son avenir au tennis au cours de l’année écoulée : « Je ne savais pas quand et comment je reviendrais. »

« Je n’ai jamais pris ma retraite, mais il y avait beaucoup d’incertitude. Je devais me soigner physiquement et mentalement, je n’avais aucun projet, je ne savais tout simplement pas quand je ferais mon retour et dans quel état il serait. » Williams a témoigné devant la presse à Londres samedi.

Williams n’a disputé aucun tournoi en simple après son élimination au premier tour à Wimbledon l’an dernier. Elle a ensuite abandonné blessée et en larmes face à la Biélorusse Aleksandra Sasnovich. Williams ne voulait pas terminer sa carrière de cette façon sur l’herbe londonienne.

« Wimbledon n’a pas été facile l’année dernière. J’ai eu l’impression d’avoir été blessé pendant la majeure partie de cette année, puis je me suis blessé à la cuisse à l’approche du tournoi. »

« Après ça, j’ai voulu me préparer pour l’US Open et j’ai tout donné pour ça, jour après jour. Mais j’ai vite compris que ça ne marcherait pas. Puis j’ai mis ma raquette de côté pour pouvoir récupérer complètement. »

Je n’ai jamais pris ma retraite. J’ai dû me soigner physiquement et mentalement.

Serena Williams

Des séances d’entraînement pour réparer une herbe (trop) lisse

Au Centre Court de Londres, Williams a de nouveau goûté à l’herbe sacrée lors d’une séance d’entraînement, un an après avoir glissé sur cette même herbe et dû abandonner. L’organisation a autorisé ces séances d’entraînement cette année, afin que l’herbe soit moins glissante lors des premiers tours du tournoi.

« J’étais vraiment heureux d’avoir cette opportunité », a déclaré Williams. « Psychologiquement, cela a aidé, car mes derniers moments sur le court central n’ont pas été exactement les meilleurs. »

Williams, aujourd’hui tombé au numéro 1 204 du classement mondial, rêve toujours du record du Grand Chelem de 24 victoires au total, qui est toujours au nom de la légende du tennis Margaret Court. Elle débute au premier tour face à la française Harmony Tan, numéro 113 mondiale.

« Un bon résultat ? Vous le savez vous-même », a dit Williams en riant :