Une renommée éternelle et des prix records attendent Wimbledon, mais il y a déjà beaucoup de perdants cette année | Wimbledon


L’herbe finement tondue, les fraises et presque toutes les vedettes seront au rendez-vous. Pourtant, la 128e édition de Wimbledon ne ressemble à aucune autre. La décision très discutée d’interdire tous les joueurs russes (biélorusses) et le fait qu’il n’y a pas de points de classement à gagner garantissent qu’il y a déjà des perdants.

Muscle ball roulant au plus haut niveau.

Mi-avril, Wimbledon a décidé d’interdire tous les joueurs russes et biélorusses en raison de l’invasion de l’Ukraine. Les associations de tennis ATP et WTA ont répliqué en n’attribuant pas de points de classement lors de l’événement du Grand Chelem.

Les deux décisions ont été un match nul pour de nombreux joueurs. En premier lieu pour les joueurs de tennis des pays interdits, bien sûr.

Cinq hommes ratent l’occasion d’entrer dans l’histoire, dont le numéro un mondial Daniil Medvedev. Douze femmes, comme Aryna Sabalenka (numéro 6 mondiale), ont également vu leur participation annulée.

Les Ukrainiens ont applaudi ce verdict, de nombreux collègues ont fait preuve d’incompréhension. « Fou », l’a qualifié Novak Djokovic.

Plongée inévitable

Le Serbe lui-même est donc victime de la joute entre Wimbledon et les associations de tennis.

Djokovic a gagné une charrette de points de classement l’année dernière en remportant le titre, mais ne peut pas le défendre maintenant. Il passera bientôt de la troisième à la septième place du classement ATP de toute façon.

D’autres joueurs qui ont bien performé lors de l’édition précédente – pensez à Berrettini, Shapovalov, Pliskova et Sabalenka – peuvent également s’attendre à un plongeon inévitable.

Les jeunes qui auront bientôt des performances supérieures aux attentes ne seront pas non plus récompensés pour cela. Une place dans le top 100 peut néanmoins être un catalyseur pour les offres de sponsoring et les wildcards.

L’élimination de points a également reporté un retour tant attendu. Après un an de blessure, Eugénie Bouchard – une fois finaliste, puis glissée, mais toujours nulle – envisageait normalement un retour à Wimbledon. Cependant, la Canadienne a décidé de sauver son « joker de participation » car il n’y a de toute façon pas de points à gagner.

Eugénie Bouchard ne reviendra pas à Wimbledon faute de points.

Tournoi de démonstration

On craignait que de nombreuses autres stars ne sautent « The Championships » cette année en raison de la mesure. Cela évite une transition difficile du gravier à l’herbe et offre la possibilité de se reposer.

Mais à la surprise de nombreux joueurs, la grande vague d’annulations n’est pas venue.

Seule Naomi Osaka ne sera pas au rendez-vous. Les Japonais avaient précédemment noté que cette édition était « inutile ». « Sans points, cela ressemble à un tournoi de démonstration », sonnait-il. Osaka a officiellement annulé en raison d’une blessure au tendon d’Achille.

Ah, bientôt les étoiles ne manqueront pas sur l’herbe sacrée. Rafael Nadal s’est préparé malgré sa blessure au pied, Serena Williams est au départ d’un tournoi en simple pour la première fois depuis plus d’un an.

Dommage que Roger Federer n’ait pas encore trouvé de médecin miracle…

Serena Williams est sur le point de faire son grand retour.

Coupe du monde de football

La présence des grands du tennis prouve que ce Wimbledon sera aussi une édition à part entière.

Dans quelques semaines, les noms des derniers vainqueurs figureront sur les tableaux d’honneur du All England Lawn Tennis Club sans astérisque.

Le double champion Andy Murray l’a magnifiquement dit. « Wimbledon ne sera jamais un tournoi de démonstration. Écoutez, personne ne s’en soucie et ne sait combien de points FIFA un pays obtient lors d’une Coupe du monde. Tout le monde se souvient juste du nom des vainqueurs. »

Et bien sûr il y a encore des pots de graisse qui attendent les participants. Celui qui est au premier tour peut transférer plus de 58 000 euros sur le compte bancaire. Une somme record de 2,33 millions d’euros attend les vainqueurs finaux.

Cela soulagera sans aucun doute la douleur des points manqués.