Union ne s’amuse pas : « Nous sommes abasourdis par les agissements de Mazzu et d’Anderlecht » | Jupiler Pro League


En début de semaine dernière, Felice Mazzu semblait avoir donné son oui à Union pour une nouvelle collaboration, mais Anderlecht s’est subitement lancé dans la danse. Aujourd’hui, leur mariage a été mis sur papier.

A Union on réagit comme piqué par une guêpe. « Felice Mazzu nous a informés qu’il résilie son contrat avec Union par la loi du 3 juillet 1978 », ouvrent-ils leur communiqué.

En invoquant cette loi, vous, en tant qu’athlète, pouvez résilier unilatéralement votre contrat à condition qu’une indemnité soit versée.

« Le club a été informé ces derniers jours par son entraîneur qu’il était en pourparlers avec le RSC Anderlecht. »

« Cependant, il n’y a pas eu d’accord entre les deux clubs. Aujourd’hui, l’entraîneur nous a informés qu’il abandonnait. »

« Le club est abasourdi par ce comportement à la fois de son entraîneur et du champion du monde. Nous examinons maintenant quelles poursuites judiciaires peuvent être intentées. »

Union clôt le message accablant sur une note positive. « Notre famille tient à remercier Mazzu pour les 2 dernières années au cours desquelles la promotion et une fantastique 2e place ont été obtenues. »