Vincent Janssen : « Vous sentez qu’il va se passer quelque chose à Anvers, je veux en faire partie » | Jupiler Pro League


Avec Vincent Janssen, le directeur sportif Marc Overmars a décroché son premier transfert majeur pour Anvers. Aujourd’hui, le nouveau fer de lance de l’avant-garde de The Great Old a été officiellement présenté.

« Cela a été des semaines mouvementées, je ne suis rentré en Belgique qu’hier soir », a ouvert l’attaquant. « Je suis content de reprendre le travail et je suis content de la confiance du club. J’ai hâte d’y être. »

Après AZ, Tottenham, Fenerbahçe et Monterrey au Mexique, Janssen doit marquer à Anvers. Il n’est pas trop inquiet pour l’ajustement après la compétition mexicaine.

« J’ai quitté les Pays-Bas il y a six ans. Pendant cette période, j’ai mûri en tant que footballeur et en tant que personne. Mais je suis heureux d’être de retour en Europe et d’emporter l’expérience internationale avec moi. »

« Le championnat mexicain est une compétition très forte, très physique. Le niveau était assez bon. C’est une façon différente de jouer, mais j’ai beaucoup appris. »

Avec la Coupe du monde au Qatar à l’automne, Janssen espère rester sur le radar de l’entraîneur national à Anvers. « Mais quand j’étais au Mexique, j’étais déjà sélectionné. Bien sûr, j’aimerais aller à la Coupe du monde, mais ensuite je dois le montrer sur le terrain. »

Mais l’attaquant néerlandais ne vient pas seulement à Anvers avec Orange en tête. « Vous sentez que quelque chose est sur le point de se produire ici et je veux en faire partie. Tout le monde a beaucoup d’ambition. »

« J’ai été immédiatement enthousiasmé par l’intérêt d’Anvers et je n’ai fait que gagner en enthousiasme. Je suis prêt pour cette étape, prêt à relever le défi et à jouer pour les trophées. Le club est ambitieux, moi aussi. »

Avec Janssen, l’entraîneur Mark van Bommel a un atout important à l’avant-garde. « Je me décris comme un attaquant fort, un joueur d’équipe qui est fort avec le ballon et fort dans la combinaison. Mais je veux avant tout me faire un nom ici. »