Visiter Ljubljana à Noël (et au-delà)


Aimé

Aimé c’est une agréable découverte. Plus petite (et verte !) capitale d’Europe et plus grande ville de Slovénie, elle se situe à environ 1h30′ de la frontière italienne. Voici comment se rendre à Ljubljana avec -> Google Maps

De fin novembre à début janvier, les traditionnelles maisons de Noël s’installent. À divers endroits de la ville, y compris le long du rivage Breg. je Marchés de Ljubljana n’ont rien à envier aux autres et attirent chaque année de plus en plus de visiteurs. La meilleure partie est sans aucun doute représentée par le célèbre enluminures. Conçues par l’artiste Zmago Modic et créées par l’architecte Karin Košak, elles ont pour thème l’Univers. Ce sont eux qui donnent cette touche supplémentaire en créant des décors magiques. Un voyage pendant la période de Noël devient ainsi l’occasion de découvrir la ville.

Que voir

Piazza Prešeren, le cœur de Ljubljana, est dédié au poète du même nom (dont il existe également une statue). Ici surplombe la Église franciscaine, belle à la lumière du coucher de soleil grâce aux murs rouges incomparables. A proximité se trouve le Pont tripleen pierre et très impressionnant.

Aimé

Difficile de ne pas avoir déjà vu, peut-être en photos, le pont des dragons. Les quatre statues reproduisent ces créatures, symbole de la ville. La Pont des Boucherselle est plutôt connue comme « celle de l’amour » : elle abrite la statue de Prométhée du sculpteur Jakov Brdar et est couverte de cadenas.

De l’imposant Cathédrale Saint-Nicolas (Dolnicarjeva ulica 1), restent impressionnés : le dôme vert (à l’extérieur) et le tableau de la Madone couronnée (à l’intérieur) – protagoniste, dit-on, de certains épisodes miraculeux.

Dans Place de la Révolution française 1 il y a Mots croisés. Aujourd’hui, des concerts d’été en plein air sont organisés dans l’ancien monastère des Chevaliers de l’Ordre Teutonique de la Croix. Petite anecdote : la « Cour de l’Enfer » doit son nom aux lumières qui, le soir, ressemblent à de petits yeux. Non loin de là, voici bibliothèque nationale(Rue Turjaška 1). L’extraordinaire façade en briques et blocs de pierre est l’œuvre de l’architecte Jože Plecnik (le plus important de Slovénie !). On a immédiatement l’impression d’être devant un bâtiment emblématique. Il est possible de visiter l’atrium et les espaces d’exposition (du lundi au samedi, 10h-18h). Alors que la salle de lecture uniquement le samedi après-midi et au coût de 5 €.

Aimé

Que faire

Le long de la Ljubljanica des visites en bateau touristique sont annoncées (chauffées en hiver !). Coût : 10€ / 1h. Cependant, pour sentir un peu Ljubljana, il suffit de se promener le long des rives du fleuve. Regorgeant de bars, clubs et restaurants. Où le vin chaud et le chocolat chaud ne manquent pas, servis dans des verres en porcelaine.

Aimé

Il
Château est une autre icône de Ljubljana et la domine d’en haut, située sur la colline. Il est facilement accessible en funiculaire (départ toutes les 10 min.) ou à pied (par un petit chemin). Le billet plein coûte 10 €, le billet réduit coûte 7 €. Attendez-vous, en plus des expositions : la Tour de Guet, le Musée de la Marionnette, les Prisons…

Aimé

Parmi les maisons de Noël, celle de Pergér 1757 c’est l’un des plus beaux. Reconnaissable à son logo rouge en forme de cœur, il est idéal pour acheter des cadeaux. Vous trouverez ici des paquets de biscuits au pain d’épice et de pommes caramélisées. En général, la Slovénie est réputée pour son miel (omniprésent !).

Finalement, le Marché central, plein de vie. Ils en font partie : celui d’extérieur (Trg Vodnikov), le couvert (Place Pogacar) et la colonnade de Plecnik. Jour de fermeture : dimanche !

Où et quoi manger

En plein centre, près de la Mairie, du restaurant Gujzina – L’âme de la Pannonie sert des plats typiques. Endroit confortable et confortable, de haute qualité et des prix abordables. Les soupes viande-épices et le layer cake sont incontournables Prekmurska Cibanica (avec ricotta, pommes, graines de pavot et noix). Il est également recommandé par les habitants.

Aimé

Sinon vous pourrez manger dehors, dans l’une des nombreuses échoppes qui cuisinent saucisses, choucroute et autres spécialités. Par exemple, sur la place Prešeren.

Autres lieux « emblématiques »

  • Gratte-ciel (Rue Stefanova 1) : surnommé le « gratte-ciel » pour être le plus haut bâtiment (et ça se voit !), il abrite au dernier étage un café avec vue. Évidemment recommandé pour la vue;
  • Метелкова: ou le célèbre quartier des artistes, où d’anciennes casernes austro-hongroises ont été reconverties en royaume du Street Art.Ceux qui aiment les quartiers les plus alternatifs ne peuvent pas le manquer.