Vrancken est-il confronté à un choix extrêmement difficile ? « Ce n’est pas une bonne idée d’avoir Onuachu et Dessers ensemble » | Jupiler Pro League


« J’attends beaucoup de Wouter Vrancken dans les salaires du Limbourg », Peter Vandenbempt se penche sur Genk. « Je pense que c’est un excellent choix. »

Pourtant, le tout nouveau T1 fait face à une tâche difficile. « La défaite lors du match de gala contre l’AEK a été un peu un choc pour lui. Genk s’est avéré être à nouveau malade dans le même lit. »

« Vrancken a surtout manqué de volonté face à l’AEK », ajoute Wim De Coninck. « Genk n’a pas montré ça non plus la saison dernière. C’était un gâchis, c’est allé de mal en pis. Personne n’a atteint le niveau de John van den Brom à l’époque. »

« Et la plupart des gars qui devaient partir sont toujours là… »

Wouter Vrancken doit faire mieux avec quasiment le même noyau que l’an dernier. Seule la révélation de Feyenoord, Cyriel Dessers, peut apporter une bouffée d’air frais avec son retour.

Ou apporte-t-il simplement des nuages ​​​​d’orage avec lui? « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée d’avoir Paul Onuachu et Cyriel Dessers ensemble », déclare Vandenbempt. « En gros, vous ne les installez pas tous les deux et vous ne voulez pas mettre l’un ou l’autre sur le canapé. »

« Cyriel Dessers était là il y a 2 ans, mais a maintenant un statut différent. Et malgré la moindre saison d’Onuachu, il a quand même marqué ses buts. Ce serait bien si quelqu’un d’autre partait. »

Que quelqu’un achètera le géant de 2,01 mètres – qui avait autrefois un prix de 30 millions d’euros – reste un point d’interrogation.

Cet après-midi, Genk ouvre sa saison au champion Club Bruges.